J’aime, j’aime pas… en octobre

* sur une idée de Marjoliemaman

Décidément, je suis tout en décalée en ce moment ! Heureusement, je peux profiter de ce long week-end de novembre pour mettre à jour mes j’aime/j’aime pas du mois d’octobre !

 J’aime…

  • Écouter Petit Gris s’appliquer à répéter tous les mots qu’il entend, à les dire et redire encore et encore, jusqu’à la (presque) bonne prononciation.
  • Avoir vu mes petits loups transformés en fantômes le temps d’une journée, grâce à Dame Tartine et à sa bande de super nounous. Bou ! (c’est le cri du fantôme, si si, c’était inscrit au dos des t-shirts avec les noms de chaque enfant. Et à l’avant, des petits yeux et des bouches de fantômes, trop choux!).
  • Les poires du jardin d’une de mes collègues, qui font les meilleures compotes du monde !
  • Savoir que mon frérot prend toujours autant de plaisir à parcourir le monde avec sa douce, bien installés sur leurs vélos.
  • Que Bourricot ait visiblement décidé de se reprendre en main. Et du même coup, l’ambiance un peu plus légère à la maison. Ho ! Comme ça fait du bien !
  • Poser Orangette quelque part et la retrouver à l’autre bout de la pièce 5 minutes plus tard. C’est qu’elle commence à sacrément bien se déplacer la demoiselle ! C’est fou cette force qu’elle a dans les bras pour réussir à se tracter comme ça !
  • M’être autorisée un week-end rien que pour moi début octobre, grâce à l’insistance de MC. After Mum-to-be Party, journée entre girls avec Dine et MissThermomix, soirée ciné-resto, petit dej aux muffins maison (Merci MissThermomix, c’était trop bon, comme toujours !). Puis retour à la maison pour retrouver nos 3 hommes épuisés devant un feu de cheminée, mais qui avaient géré comme des pros et sans une plainte la crèche familiale organisée pour l’occasion. 5 enfants de 7 mois à 4 ans rassemblés dans le salon un we de pluie, moi je dis bravo !
  • Les balades en forêt du dimanche matin avec les enfants et le plaisir de voir Petit Gris découvrir les rochers, les brindilles, les feuilles mortes, les champignons, les bouts de bois, etc. (Orangette découvre aussi à sa manière, mais coincée dans mon dos… c’est tout de suite moins funky!)

J’aime pas…

  • Ce temps qui file toujours trop vite. C’était vrai en septembre, ça l’est toujours en octobre. Damned, vais-je trouver la solution !
  • La fatigue qui s’installe et qui prend trop de place.
  • Savoir que je ne reverrai pas mon frérot avant le printemps prochain, à moins que je ne trouve une solution pour voyager un peu et le retrouver quelque part entre Paris et l’Ouzbékistan.
  • Les aphtes dans la bouche de Petit Gris, qui l’ont empêché de manger et de parler pendant plusieurs jours. Et puis cette bave qui coule toujours autant et qui trempe ses habits alors qu’il commence à faire si froid.
  • Les parents stressés à la baby-gym… qui me stressent à mon tour. Je vous en parlerai certainement dans un prochain post!

J’aime / J’aime pas… En septembre

image

* Sur une idée de Marjoliemaman

J’aime

– l’odeur du feu dans la cheminée
– le rire de Petit Gris quand Dame Tartine nous le ramène à la maison. Cet enfant est heureux de vivre. C’est fou comme ça fait du bien de l’avoir à nos côtés!
– les yeux d’Orangette, qui peuvent s’illuminer en un instant. Surtout quand elle regarde son frère. Leur complicité naissante me fait fondre chaque fois que je les surprend à « être ensemble ».
– être de retour sur Paris et pouvoir retrouver les copines à l’heure de déjeuner. Bon sang comme elles m’avaient manquées!
– avoir eu la visite des cousins et avoir pu prendre ce temps qui nous manque d’habitude quand on se voit pour les fêtes familiales. Avoir pu admirer le ventre rebondi de Zaza. Et entendre Petit Gris et TomTom, 4 ans 1/2 à tous les deux, pouffer de plaisir à être ensemble et à dormir dans la même chambre.

J’aime pas

– avoir retrouvé un rythme un peu trop fou. Cette impression de n’avoir le temps pour rien ni pour personne, de toujours faire les choses à moitié.
– le manque de lumière qui, je le sais déjà, ne va pas tarder à me peser.
– voir si peu les enfants. Ils me manquent.

Ps: la photo, c’est le noyer du jardin. Pour une fois on n’a pas tout laissé aux écureuils, mais ça, je vous le raconte une autre fois!

J’aime, j’aime pas… en juillet/août

* Sur une idée de Marjoliemaman

J’aime 

– voir Orangette se payer des barres de rire en regardant son frère.  Et voir Petit Gris devenir grand-frère
– une certaine liberté retrouvée avec l’arrêt de l’allaitement
– avoir découvert les merveilles de mon jardin et en avoir appris les noms avec mon oncle et ma tante
– regarder Orangette, qui s’éveille, qui s’éveille!
– l’idée, à travers ce blog, de laisser une trace

– avoir fait « crèche » pendant une semaine cet été et en être sortie vivante. Pour tout dire, l’été prochain, on remettrait bien ça!

– avoir vraiment eu l’impression de profiter de cet été, en enchaînant les barbecues et les bonnes bouffes entre potes

– qu’Orangette soit une aussi grosse dormeuse que son frère, et qu’elle m’ait laissé le temps, enfin, de m’investir un peu dans quelques menus aménagements dans ma maison (après un an, il était temps!)

– me retourner sur ces douze derniers mois et avoir le cœur qui flanche au regard de tout ce que l’on a vécu. Y a pas photo, c’était une année faste

– savoir que je vais bientôt retrouver une vie sociale et profiter un peu de Paris

J’aime pas

– l’idée de ne plus allaiter. Le fait de ne plus allaiter.
– savoir que plus jamais je n’aurais avec Orangette cette proximité que m’a offert le congé parental
– avoir un parterre de fraises des bois et ne pas pouvoir les manger par peur de la maladie du renard
– qu’Orangette ait visiblement hérité de hanches bretonnes

– savoir que je reprends le boulot demain et anticiper déjà les remarques pleines de sous-entendus de certains collègues après ces longs mois d’absence